La prestation d’accueil du jeune enfant ou PAJE est une forme d’aides fournie dans le but de soutenir financièrement les parents.

Les subventions qui constituent ce dispositif sont :

  • le complément du libre choix concernant la garde d’enfant (CMG) ;
  • la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) ;
  • l’allocation de base ;
  • la prime à l’adoption ou à la naissance.

Cumul de la PAJE entre elles et avec d’autres dispositifs

paje

Tous les dispositifs composant la PAJE peuvent s’accumuler entre eux. Cependant, leur association s’avère impossible en cas d’exception.

Deux ou plusieurs allocations de base ne peuvent pas être associées, tel le cas :

  • de la prestation partagée de l’enfant et du complément de libre choix d’activité ;
  • de la PreParE et du CMG ;
  • de la PreParE et du complément de libre choix d’activité ;
  • d’un couple : seul l’un des conjoints peut bénéficier d’un PreParE ou d’un complément de libre choix d’activité.

Il faut aussi savoir que la PAJE ne se cumule pas avec d’autres aides, comme le complément familial.

Obtention de la PAJEdémarches paje

L’octroi de ces aides est conditionné par le nombre d’enfants, leur âge et les ressources financières des parents. D’autres conditions peuvent être prises en compte également, comme les congés, les trimestres de cotisations de vieillesse. Dans tous les cas, à chaque prestation correspondent des formalités qui lui sont propres.

Concernant l’allocation de base, elle est attribuée aux pères et mères des jeunes enfants de moins de 3 ans dont les revenus sont plafonnés à une certaine somme.

Les intéressés peuvent procéder à une simulation pour évaluer le montant qu’ils peuvent bénéficier et afin de prendre connaissance de son droit.

Comment percevoir les allocations de la PAJE ?

Ce sont la MSA (Mutualité sociale agricole) et la CAF (Caisse d’allocations familiales) qui versent la PAJE aux bénéficiaires selon la structure à laquelle ces derniers sont rattachés. Des documents sont à fournir pour instruire la demande. Quelle que soit la structure à laquelle l’intéressé est rattaché, MSA ou CAF, il faut préparer la copie intégrale d’acte de naissance des enfants et la photocopie du livret de famille.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le à vos proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *