serveur vocal interactif pour diverses démarches

La trottinette électrique est un moyen de déplacement de plus en plus utilisé dans les villes. Elle est considérée, par le Code de la route, comme un engin de déplacement personnel motorisé (EDPM). Son utilisation est donc strictement réglementée. Quelles sont les interdictions lorsque l’on circule en trottinette électrique sur la voie publique ? Nous faisons le point.

Interdiction de circuler sans assurance

Depuis le décret du 23 octobre 2019, les trottinettes électriques sont entrées dans la catégorie des “véhicules terrestres à moteur”. Ce qui signifie que votre trottinette électrique doit obligatoirement être assurée en responsabilité civile. Cela permet de couvrir les dommages (physique et matériel) que vous pouvez causer à tiers.

Le certificat d’assurance (vignette verte) doit alors être visible sur votre trottinette. Il faut savoir qu’en cas de défaut d’assurance, vous êtes passible d’une amende qui peut s’élever à 3 750€.

Interdiction de rouler sur les trottoirs

Afin de préserver la sécurité des piétons, la circulation des trottinettes électriques sur les trottoirs est strictement interdite.

Deux possesseurs de trottinette

Pour circuler avec votre trottinette électrique, vous devez alors emprunter, en priorité, les pistes cyclables, s’il en existe une à moins de 50 m.
S’il n’y a aucune piste cyclable, vous pouvez alors rouler sur les aires piétonnes ou bien sur les routes dont la limitation de vitesse autorisée est inférieure à 50 km/h.

Interdiction de rouler à plus de 25 km/h

Ce n’est pas parce que les trottinettes sont autorisées à rouler sur certaines routes que vous êtes autorisé à rouler à 50 km heure comme les voitures ou les motos.
En effet, la limitation maximale pour ce type d’engin est de 25 km/h. Si vous roulez sur une aire piétonne, vous ne devez pas dépasser les 6 km/h.

En cas de dépassement de vitesse, vous risquez une amende de 1 500€.

Interdiction de rouler sans équipement

Tout comme pour les vélos, votre trottinette électrique doit être munie de certains équipements pour circuler sur la voie publique.

Sénior avec sa trottinette

Le conducteur doit porter un équipement rétro-réfléchissant (type gilet jaune ou orange conforme…) en cas de visibilité insuffisante ou s’il circule la nuit.

L’engin lui-même doit être équipé :

  • d’un avertisseur sonore,
  • d’un système de freinage,
  • de feux de position avant et arrière,
  • d’un dispositif réfléchissant arrière et latéral.

Les autres interdictions

L’utilisation d’une trottinette électrique est soumise à bien d’autres interdictions, telles que :

  • conduire cet engin avant l’âge de 12 ans révolu,
  • monter à deux sur la trottinette,
  • utiliser un support audio (casque, oreillettes…),
  • tirer une charge avec la trottinette,
  • se faire tracter par un autre véhicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.