Entre deux mois et six ans selon les structures d’accueil, voilà la tranche d’âge admise pour inscrire son enfant dans une crèche. Mais avant cela, plusieurs formalités doivent avoir été préalablement remplies par le parent demandeur.

Comment faire pour trouver une crèche ?

Trouver une crèche pour son enfant peut se faire de deux manières. Premièrement, il y a la recherche sur Internet. Grâce aux moteurs de recherche, vous trouverez de nombreux sites spécialisés sur les problématiques liées à la garde des enfants.trouver crèche

En vous rendant par exemple sur https://monenfant.fr/, vous obtiendrez toutes les informations nécessaires. Pour plus de détails, rapprochez-vous de votre municipalité ou du département. Au service la Petite Enfance, tous les renseignements nécessaires pour le montage de votre dossier vous seront donnés.

À quel moment doit-on inscrire son enfant à la crèche ?

quand inscrire crèche

L’inscription d’un enfant à la crèche doit se faire dès que la grossesse est confirmée. C’est d’ailleurs ce que recommandent les spécialistes. On parle alors d’une préinscription. Elle se fait au travers d’un contact établi avec le service Petite Enfance de la commune ou du département. Le rendez-vous pris avec un responsable permet de se renseigner sur les pièces à fournir pour le dossier d’inscription. La confirmation se fera après la naissance par l’envoi de l’acte de naissance.

Les documents à fournir

L’inscription d’un enfant dans une crèche ou une garderie se fait sur présentation de certains documents. Il s’agit entre autres du certificat de grossesse, des photocopies des pages du carnet de santé de l’enfant et du carnet de vaccination, d’un justificatif de domicile, des trois derniers bulletins de paie, d’une déclaration de revenus de l’année en cours, et du numéro d’allocataire CAF (Caisse d’allocations familiales). Le dépôt de ces documents vous donne droit à un récépissé d’inscription.

L’alternative en cas de refus

Inscrire votre enfant dans une crèche ne signifie pas que ce dernier y est déjà définitivement admis. Il faudra encore attendre qu’une place soit disponible pour lui, et que son aptitude à faire partie de la communauté soit clairement établie par un médecin assermenté.

Cependant, bien qu’elles soient plus courues que d’autres, les crèches collectives et familiales ne peuvent recevoir tous les demandeurs. En cas de refus, les crèches parentales, les assistantes maternelles, les jardins d’enfants et les haltes-garderies sont autant de solutions palliatives auxquelles les parents peuvent recourir.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le à vos proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *