À un certain âge, un salarié peut partir à la retraite et bénéficier de sa pension. Cependant, il peut continuer ses activités professionnelles et bénéficier d’une surcote. Pour profiter de cette majoration, le retraité doit remplir quelques critères.

Définition de la surcote de la retraite

Il s’agit d’une majoration de la somme qui sera perçue par l’assuré, s’il continue ses activités professionnelles au-delà de l’âge légal de retraite. Pour profiter de cette surcote, il doit avoir atteint la cotisation minimum exigée par la loi afin de partir à la retraite ou taux plein (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14044).
La surcote est avantageuse pour les salariés qui souhaitent bénéficier d’une pension plus importante. Cependant, elle ne peut être associée à des dispositifs de retraite complémentaire.

Conditions requises pour en bénéficier

surcote retraite conditions

Pour profiter de la surcote de la retraite, le salarié doit respecter certaines conditions.

Premièrement, il doit avoir ou dépasser l’âge minimum pour partir à la retraite, qui se situe entre 60 et 62 ans, en fonction de l’année de naissance de l’employé. En effet, ceux qui sont nés après 1955 peuvent partir en retraite après 62 ans.

Deuxièmement, le salarié doit avoir cotisé suffisamment, afin de jouir d’une retraite à taux plein. Ce dernier équivaut à 50 % de la rémunération moyenne par an de l’employé.

Troisièmement, le travailleur doit continuer ses activités professionnelles pour bénéficier de cette surcote.

Démarche à suivre et calcul de la surcotesurcote retraite démarches

Un salarié qui souhaite bénéficier de la surcote de la retraite n’a pas besoin de remplir des paperasses administratives supplémentaires. Il lui suffit de remplir les conditions précédemment citées et la majoration due à la surcote est automatiquement versée par l’entité responsable de sa pension.

Pour calculer cette surcote, il faut prendre en compte 2 facteurs : l’année de naissance et la cotisation trimestrielle versée par le salarié.

Si le salarié est né avant le 1er juillet 1951, son âge légal de retraite est de 60 ans. Celui qui est né après cette date peut partir à la retraite à 60 ans et 4 mois. L’employé né en 1952 doit atteindre 60 ans et 9 mois pour profiter de sa retraite, alors que celui qui est né en 1953 peut profiter de sa retraite à 61 ans et 2 mois. Le travailleur qui a vu le jour en 1954 peut jouir de sa retraite à 61 ans et 7 mois. Le salarié qui est né à partir de 1955 peut partir à la retraite à partir de 62 ans.

Pour profiter du taux plein, l’employé doit cotiser entre 153 et 166 trimestres. En continuant de travailler après son âge légal de retraite et en ayant atteint le taux plein, le salarié peut bénéficier d’une surcote de 1,25 % par trimestre.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le à vos proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *