« On ne choisit pas sa famille, mais on choisit ses amis », tel est le dicton que tout le monde a au moins entendu dans sa vie. Une famille se compose dans un premier de parents et qui mieux qu’eux pour choisir votre prénom. On ne choisit donc pas sa famille, mais pas son prénom non plus. À la seule différence que vous avez la possibilité de changer de prénom.

Qui peut changer de prénom ?

Tout le monde peut changer son prénom, mais à une seule exception près : justifier d’un motif légitime. Par exemple, votre prénom est ridicule ou l’articulation de votre nom de famille avec celui de votre prénom est grotesque. Dans ce cas de figure, vous pouvez faire la demande d’un changement de prénom. Pour une personne majeure sous tutelle ou un mineur, la démarche doit être effectuée par son représentant légal.

À noter que la francisation d’un prénom est une procédure différente de celle du changement de prénom. D’ailleurs, cette formalité est réalisée pendant la procédure de changement de nationalité de l’individu.

Où effectuer la procédure ?

changement prénom où

De manière générale, la démarche se fait à la mairie du lieu de résidence ou à celle du lieu de naissance de l’individu. Par ailleurs, il se peut que l’officier d’état civil considère votre demande illégitime. Par voie de conséquence, ce dernier saisit le procureur de la République. Si ce dernier s’oppose à votre requête, vous avez la possibilité de saisir un juge des affaires familiales.

Pour l’individu qui vit à l’étranger, il peut s’adresser au consulat ou à l’ambassade français à l’étranger. Un annuaire des ambassades et des consulats français est disponible sur le lien suivant : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/annuaires-et-adresses-du-ministere-de-l-europe-et-des-affaires-etrangeres-meae/ambassades-et-consulats-francais-a-l-etranger/.

Les pièces justificativeschangement prénom pièces

Dans un premier temps, vous devez justifier de votre identité et de votre lieu de résidence au moyen d’une copie intégrale de votre acte de naissance ou de votre carte d’identité et d’un justificatif de domicile.

Ensuite, vous devez justifier le motif légitime de votre requête. Selon les situations, vous pouvez présenter des documents l’attestant à l’exemple d’une copie de vos diplômes, d’un contrat de travail, d’un avis d’imposition, des certificats médicaux justifiant votre mal-être causé par votre prénom, etc.

Par la suite, vous devez remettre vos pièces concernées par votre identité et une fois la décision prise, elle est inscrite au registre de l’état civil.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le à vos proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *