Les groupes de médecins de l’association francophone de Gérontologie, de la sécurité sociale et des informaticiens ont élaboré un outil pertinent qui sert à évaluer le stage d’autonomie des personnes du troisième âge : la grille AGGIR. Voici l’essentiel à savoir sur ce dispositif.

La grille AGGIR, qu’est-ce que c’est ?aggir principe

La grille AGGIR est un outil servant à mesurer le stade de perte de dépendance physique de ceux qui ont besoin de l’allocation personnalisée d’autonomie ou Apa. Elle permet de déterminer si le demandeur peut bénéficier de cette dernière. Si vous voulez solliciter plus d’informations sur cet outil, consultez un site de référence sur les personnes âgées comme service-public.fr.

Comment mesurer le degré d’autonomie avec la grille AGGIR ?

D’abord, la grille AGGIR est utilisée pour mesurer la dépendance par le groupe médico-sociale, qui va à la résidence du demandeur d’une aide financière, dans le cadre de la constitution de son dossier de cette allocation. Ensuite, cet elle est également utilisé pour mesurer la dépendance par la responsable de l’Ehpad, durant le changement de domicile. Elle mesure les fonctions mentales et compétences corporelles dans la vie quotidienne, en faveur d’une observation et à différentes questions. Elle est conçue pour de vérifier si l’aîné est capable de réaliser seule convenablement la majorité des activités courantes ou si elle veut avoir un soutien continu et ponctuel.

Les divers GIR conçus par la grille AGGIR

aggir gir

Les six groupes iso-ressources préparés par la grille AGGIR sont susceptibles d’être sommairement caractérisés de la façon suivante :

  • Le GIR 1 correspond aux personnes du troisième âge confinées au lit, dont les fonctions morales sont dignement altérées et qui requiert une présence continue indispensable.
  • Le GIR 2 correspond aux personnes âgées confinées au canapé ou au lit, dont les fonctions psychiques ne sont pas tout à fait altérées et qui demandent une assistance requise dans certaines activités de la vie courante ou surveillance continue.
  • Le GIR 3 correspond aux personnes âgées qui ont besoin d’un appui pour les hygiènes corporelles, plusieurs fois par jours. La plupart d’entre elles ne parviennent pas à assumer seules le soin de l’élimination urinaire et anale.
  • Le GIR 4 se compose de personnes âgées qui ont besoin d’aide pour l’habillage, les repas, les soins corporels et bien sûr, la toilette.
  • Le GIR 5 comprend des personnes âgées assurant seules leurs mouvements à l’intérieur de leur maison, s’habillant et s’alimentant sans l’aide d’autrui. Elles ont besoin d’un soutien ponctuel pour la préparation des repas, la toilette, le ménage.
  • Le GIR 6 comprend les personnes ayant un âge avancé qui gèrent toujours leur autonomie pour les actions de la vie quotidienne.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le à vos proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *