Après une vie professionnelle bien remplie, un salarié peut à la retraite pour profiter de sa pension, lorsqu’il a atteint l’âge légal de la retraite. Cette somme est issue de la retraite de base de l’employé. Pour profiter d’un montant plus élevé, il peut cotiser pour une retraite ARRCO (Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des Salariés).

Définition de la retraite ARRCO

Il s’agit d’un régime complémentaire à la retraite de base, provenant de la sécurité sociale. Elle concerne les salariés moyens et les cadres dans le secteur privé ainsi que dans l’agriculture, le commerce, et l’industrie. En règle générale, l’employeur est responsable d’inscrire l’assuré auprès de la caisse de retraite ARRCO.

arcco

Avant le 01 janvier 2019, les retraites ARRCO et AGIRC étaient séparées en deux régimes bien distincts, dont vous pouvez apprécier les détails sur ce lien (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15396). À la suite d’un décret appliqué à cette date, ils ont fusionné pour devenir la retraite AGIRC-ARRCO, dont la cotisation est rendue obligatoire pour les salariés. Si les individus retraités après cette date reçoivent un versement unique pour la retraite ARRCO-AGIRC. Ceux qui sont partis à la retraite avant le 01 janvier 2019 reçoivent deux montants différents correspondant à ces régimes.

Rôles de l’ARRCO

L’Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des Salariés a de nombreuses missions, dont la bonne gestion de la retraite complémentaire des salariés du secteur privé. Elle est également responsable d’informer l’employé sur l’obligation de cotiser à la retraite ARRCO. Elle est aussi chargée de suivre et contrôler le respect du système des points de retraite selon le cas de l’assuré. En effet, un employé qui a subi des dommages ou qui est victime d’une maladie à cause de son activité professionnelle doit acquérir plus de points pour sa retraite.

Fonctionnement de la retraite ARRCO

arcco fonctionnement

Pour bénéficier du régime ARRCO, le salarié doit notifier sa caisse de retraite 6 mois avant son départ de la société. Il doit lui fournir les pièces suivantes : la demande de retraite remplie et le document période carrière, une pièce d’identité valide, un avis d’imposition, son Relevé d’Identité Bancaire, ainsi que son livret de famille et celui militaire.

À ces documents s’ajoutent les bulletins de paie et le contrat de travail du salarié qui permettent de prouver qu’il a effectué des activités professionnelles. Si les documents sont complets et validés, le salarié peut profiter pleinement de ses pensions de retraite de base et complémentaire.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le à vos proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *