Vous souhaitez créer votre entreprise ? Parmi les points qui méritent une attention particulière, le choix du statut juridique est prioritaire. Parmi les différentes options, vous avez la possibilité d’opter pour la SAS ou le SASU. Mais quelles sont les différences entre ces statuts juridiques ?

SAS et SASU, qu’est-ce que c’est ?

 

La SAS ou société par actions simplifiée un est un statut juridique créé en 1994 pour des sociétés mixtes et des sociétés à capital offrant une grande liberté pour les associées. Il s’agit du statut juridique le plus prisé par les PME ainsi que les holdings financiers. La SAS peut adopter un régime fiscal de type IS (impôts sur les sociétés) et IR (impôts sur le revenu).

La SASU ou société par actions simplifiée unipersonnelle est un statut juridique caractérisé par le fait que seul son propriétaire est son actionnaire, à savoir une personne physique et une personne morale. Étant l’associé unique, il est également le président de l’entreprise.

Les similitudes entre SAS et SASU

sas sasu similitudes

Une SAS et une SASU sont similaires dans la procédure de création, les formalités sont quasiment identiques. Cela signifie que si vous optez pour une SAS ou une SASU, vous pouvez exercer les mêmes types d’activités (commercial, agricole ou artisanal). Ils sont également similaires sur le plan de la responsabilité des actionnaires.

Ainsi, dans le cas d’une poursuite, les sommes versés ne peuvent excéder la somme investie. Pour ce qui est de la gestion de l’entreprise, les 2 statuts juridiques optent pour une structure dirigée par un « président », qui peut être le créateur de l’entreprise ou une personne affectée à ce poste. D’autres dirigeants peuvent aussi nommer au poste de Directeurs généraux sans pour autant être des associés.

Les différences entre SAS et SASU

sas sasu différences

Si la SAS et la SASU ont plusieurs similitudes, certains points divergent notamment sur le fonctionnement de l’entreprise. Pour une SAS, les grandes décisions comme la répartition des bénéfices annuels, ne peuvent être prises par une seule personne, il faut l’aval de tous les associés au cours d’une AG ou assemblé générale. De plus, les associés de la SAS ont également des droits d’ordre financier, mais aussi de politique et d’information.

De plus, les règles de fonctionnement de la SAS ont été allégées depuis la loi de modernisation du 4 aout 2008 . De son côté, un président de SASU a tout pouvoir en possédant plus de 50 % de l’action de l’entreprise.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le à vos proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *