Pour un salarié, le télétravail consiste à travailler soit en permanence soit partiellement ailleurs que sur le lieu de travail, en général au domicile du salarié ou bien là ou il le désire grâce à l’usage des smartphones, tablettes et ordinateurs portables.

Près de 6 salariés sur 10 aimeraient accéder au télétravail, pourtant actuellement en France il ne sont qu’environ 2 sur 10 à en bénéficier.

Avantages du télétravail pour les salariés

les avantages du télétravail

  • Il permet tout d’abord de réconcilier la vie professionnelle et la vie en famille. Surtout dans les cas ou le salarié n’est pas astreint à des horaires fixes, mais seulement à un nombres d’heures de travail journalier. C’est ainsi qu’il peut vaquer à ses occupations personnelles en alternant avec des périodes de travail.
  • Des économies de carburants ou de transport.
  • Moins de stress

Demander à son employeur à bénéficier du télétravail

S’il pense que le poste qu’il occupe est compatible avec le travail à domicile, un salarié peut demander à son patron d’effectuer tout ou partie de sa tâche en télétravail. Bien évidemment l’employé doit être en mesure de démontrer que son domicile se prête à son activité (connexion internet, voire la fibre si c’est nécessaire, par exemple). Certes l’employeur peut refuser, mais dans ce cas il doit motiver sa décision, c’est à dire expliquer clairement pourquoi il refuse.

Le recours à cette forme de travail à domicile ne nécessite pas de modifier le contrat de travail. Sa mise en place est relativement souple un simple accord mentionné sur un mail ou un courrier suffit. Il peut cependant prendre une forme plus contractuelle avec une charte conclue entre l’employeur et le le comité social et économique, le cas échéant. Ou bien par un accord au sein de l’entreprise.

Que faire si le patron refuse ?

Que faire en cas de refus du télétravail

Il n’y a pour l’instant pas de jurisprudence. C’est à l’employé d’argumenter en insistant par exemple sur le fait que les conditions de travail à domicile sont meilleures qu’au sein de l’entreprise (bruit, open-space qui nuit à la concentration etc…). Il est toujours possible de recourir à un délégué syndical qui argumentera en votre faveur. Si des collègues occupent un poste équivalent au votre et travaillent à domicile, c’est également un très bon argument. Vous pouvez aussi proposer au patron de faire un essai sur un mois.

Et pour finir sachez que le code du travail prévoit qu’un employeur peut obliger un salarié au télétravail dans le cas d’épidémies. Car c’est la sécurité des salariés qui est en jeux dans ce cas. C’est d’ailleurs ce qui c’est passé lors de la pandémie de coronavirus (covid 19) au printemps 2020. C’est le cas également en cas de pic de pollution.

Cet article vous a été utile ? Partagez-le à vos proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *