Une micro entreprise est une entreprise individuelle dont le paiement des cotisations relève du micro social. Ce n’est donc pas vraiment un statut à part mais plutôt une forme d’EI. Depuis quelques temps, il est même possible d’opter pour ce statut tout en étant en EIRL ou en EURL.

Ce qui la différencie c’est que tout est simplifié. Les déclarations à la SSI (sécurité sociale des indépendants), se font soit mensuellement soit trimestriellement, le taux est fixe et le paiement de ces charges intervient le mois suivants. La gestion est donc très simple. La comptabilité est également réduite à sa plus simple expression, et le micro entrepreneur peut la faire lui même puisqu’il n’y a pas de bilan en fin d’année.

Création d’une micro-entreprise en entreprise individuelle : (L’EI est le statut le plus courant)

création micro-entreprise individuelle

La façon la plus simple de déclarer ce type d’entreprise est de la faire en ligne sur le site de l’Urssaf. Mais il est aussi possible de le faire avec le CFE. Si vous prenez rendez vous avec ce service, vous pourrez obtenir toutes les informations nécessaires au sujet de votre future activité. Il vous sera remis un formulaire en fonction de l’activité choisie :

  • Pour les commerçants et artisans ce sera le formulaire cerfa n° 11676*10
  • Si votre activité relève du domaine libéral, ce sera le formulaire cerfa n° 11768*07

Création d’une micro-entreprise en EIRL :création micro-entreprise eirl

Cette forme de micro-entreprise permet de pallier à un de ses défauts, le fait qu’en EI, en cas de faillite les biens du micro-entrepreneur sont solidaires de l’entreprise. Ce qui signifie qu’ils peuvent être saisis pour régler les dettes. Opter pour l’EIRL permet de séparer les biens personnels des biens professionnels. La déclaration de création se fait de la même manière que pour une EI. Mais il faudra joindre aux documents nécessaires une déclaration d’affectation de patrimoine, un document qui répertorie les biens qui seront affectés à la micro-entreprises. (Eux seuls seront saisissables)

Création d’une micro-entreprise en EURL :

La déclaration de la micro, est similaire à celle de l’EI. La forme EURL est plus compliquée puisqu’il s’agit en fait d’une constitution de société (Une SARL avec un seul associé) C’est pourquoi on l’appelle aussi SARL unipersonnelle. Ce qui nécessite entre autres, les démarches suivantes :

  • Rédaction des statuts.
  • Publication de la création de l’EURL dans un journal officiel.

En ce qui nous concerne, choisir L’EURL en micro nous semble peu adapté, en effet le point fort de la micro c’est la simplicité, alors pourquoi opter pour l’EURL, dont la création est coûteuse, avec un fonctionnement compliqué ?

Cet article vous a été utile ? Partagez-le à vos proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *